C’est donc vers 8h que nous sommes partis de Ollières pour longer l’Eyrieux par la « dolce via » jusqu’à St Martin de Valamas en passant par le Cheylard.

Beaux paysages, que certains découvraient , température agréable en début de matinée, petite halte vers 9h pour déguster un magnifique st genix plein de pralines que Jacques avait apporté…A ce moment là le café habituel de Roland, qui hélas n’a pas pu venir cette année, nous a manqué…en tout cas , merci Jacques, tu peux revenir….

Après ce réconfort départ pour le Cheylard, et , c’est là que la crevaison habituelle, mais unique cette année, intervient et touche notre généreux hôte , Hubert…Là pas de photo, les photographes sont en bas et ne veulent pas remonter la pente.. heureusement 2 ou 3 « mécanos «  restaient avec lui…

Regroupement et direction le Cheylard où nous attendait la traditionnelle crique salade que nous dégustons après la mou-mousse habituelle ( sauf pour certains…) – apéritif offert par le club , merci..


Café, désert, remplissage de gourdes avec glaçons à volonté généreusement donnés par le resto Grégoire. Un petit plouf dans le bassin de la place ( n’ est ce pas Isabelle… !! ) et descente sur les Ollières , où nous nous séparons après le verre de l’amitié en se promettant de remettre ça l’année  prochaine….


Bernard

Après le Cheylard la pente était un peu plus forte mais ce n’était rien à coté du « mur » pour se rendre à la maison familiale de Hubert où la plupart d’entre nous ont mis le pied à terre… Mais l’effort en valait la peine, au bout du chemin un apéritif bien garni nous attendait… Hubert nous fait visiter la maison avec vue sur la vallée..